Les meilleures banques pour les PME
Banques

Les meilleures banques pour les PME

Vous recherchez une banque qui adapte ses services aux besoins des PME ? Une palette de possibilités se présente pour vous permettre de profiter des prestations de ces institutions financières. De Qonto à Shine en passant par Memo Bank et Revolut Business, vous trouverez l’établissement qui correspond à vos attentes. Voici ce que vous devriez […]

Les meilleures banques pour les indépendants ?
Banques

Les meilleures banques pour les indépendants ?

En tant qu’indépendant, il est indispensable, voire obligatoire, d’avoir un compte bancaire spécialement réservé à votre activité. Ceci permet d’avoir une idée claire de vos différents mouvements de fonds. Plusieurs banques autorisent l’ouverture des comptes pour cette catégorie de professionnel, encore appelée « les freelances ». En tant que travailleur indépendant, voici les meilleures banques […]

Qu’est-ce que le financement participatif ?
Finance d’entreprise

Qu’est-ce que le financement participatif ?

À défaut d’un financement bancaire, il est possible aujourd’hui d’obtenir un autre type de financement pour la réalisation de votre projet. En effet, grâce au net, vous avez la possibilité de postuler sur certaines plateformes de crowdfunding pour obtenir des fonds pour le démarrage de votre entreprise. Il s’agit du financement participatif. Qu’est-ce que le […]

Affacturage : une solution pour vos financements ?
Finance d’entreprise

Affacturage : une solution pour vos financements ?

Dans la mise en œuvre des contrats qu’elles obtiennent, il arrive que certaines entreprises aient besoin de financement pour les conduire à terme. Dans un environnement où l’obtention d’un prêt pourrait prendre plus de temps et ralentir les travaux, elles bénéficient d’un dispositif légal dénommé le factoring encore appelé l’affacturage. Découvrez dans ce guide comment […]

Le coût du BFR (besoin en fonds de roulement)
Finance d’entreprise

Le coût du BFR (besoin en fonds de roulement)

Une entreprise est rythmée par un cycle bien précis qui est composé d’achats, stock et vente des marchandises. Pour cela, elle effectue des opérations de décaissements et d’encaissement. C’est à ce niveau qu’intervient le Besoin en Fonds de Roulement (BFR). Qu’est-ce que le BFR et pour quelles raisons cela est souvent coûteux aux entreprises ? […]

Bien gérer sa trésorerie
Tresorerie

Bien gérer sa trésorerie

Vous souhaitez faire fonctionner efficacement votre entreprise ? Cela est impossible si vous ne mettez pas en place, un système de gestion efficace de la trésorerie. Élément important de toute entreprise, la gestion de trésorerie permet de mieux affronter les opérations financières qu’une société doit réaliser pour assurer le bon fonctionnement de son activité. Pour […]

De nos jours, le financement participatif est un sujet très abordé, mais peu de personnes savent réellement ce que c’est. Prenez connaissance de tout ce qu’il y a à savoir sur ce sujet en consultant ces quelques lignes qui vont suivre. Que vous soyez un particulier ou une entreprise, vous pouvez bénéficier de quelques informations si vous souhaitez mieux comprendre le mode de fonctionnement de ce système.

Ce texte est une initiative personnelle visant à vous informer au mieux. Cependant, il est important de faire des recherches par vous-même, et de se rappeler que tout investissement comporte des risques. Il est d’ailleurs souvent plus intéressant d’investir sur le long terme, que ce soit dans l’immobilier ou dans les entreprises.

File:Paris Eiffelturm.jpg - Wikimedia Commons

Que signifie exactement le terme financement participatif ?

Le financement participatif, aussi connu sous le nom de crowdfunding ou sociofinancement est une sorte d’échange de fonds fait avec des personnes, sans tenir compte du cercle financier institutionnel. Le véritable but de ce sociofinancement est de fournir des fonds pour des projets par le biais des différentes plateformes en ligne. Ce mode de financement permettra à tous les participants de subventionner de manière directe tous projets identifiés.

La date de création du crowdfunding

Ayant vu le jour dans les années 1700 (XVIIIe siècle), le financement communautaire et participatif a débuté dans le secteur des œuvres de charité. La statue de la Liberté fut l’un des premiers projets les plus célèbres qui ont été subventionnés par ce financement. Avec l’avènement d’Internet, il a commencé à se diversifier en ayant beaucoup de succès sur les plateformes de téléchargement. Par conséquent, il ne cesse d’innover ses méthodes d’approche et continue sa lancée en incitant les investisseurs à subventionner de grands projets.

Fichier:Statue de la Liberté en 2019.jpg

Les informations à connaître concernant le sociofinancement

Lors d’une réunion au sein du Parlement européen le 5 octobre 2020, il a été décidé que de nouvelles règles seront soumises aux plateformes de financement participatif. Ces dernières pourront approvisionner sur le long terme les divers marchés de l’Union européenne. Des directives et un règlement furent annoncés dans le Journal officiel de l’Union européenne 15 jours après. L’administration en charge des marchés financiers a examiné de près les évolutions découlant de cette législation.

Le principe du financement participatif

Au sens littéral, le financement participatif signifie un financement par la foule. C’est une sorte de financement qui tend à promouvoir des projets professionnels et des projets spécifiques. Cela nécessite des économies de la part des ménages et des entreprises.

Le concept de base

Le principe du crowdfunding est de collecter une grande quantité de fonds pour financer des projets plus ou moins importants dans divers domaines. Chaque contributeur fournit le montant de son choix en fonction de la capacité de son épargne. Le financement participatif fait partie de l’économie solidaire. La motivation pour rechercher des contributeurs ne se base aucunement sur le profit, mais plutôt sur le fait de participer à des projets qui les intéressent tout en gagnant leur confiance. Les contributeurs au financement participatif peuvent être des personnes privées ou des personnes morales telles que les sociétés.

Les divers projets entrants dans le cadre du crowdfunding

Les projets qui sont financés par crowdfunding sont de toute catégorie. Voici quelques exemples illustratifs :

  • Les projets humanitaires et caritatifs découlant des associations
  • Les projets culturels, tels que la production musicale, la production de disques, la création d’art dramatique
  • La création d’entreprises
  • Le financement d’un projet professionnel

Le cadre réglementaire du financement participatif

Comme tout autre type d’activité, le sociofinancement est lui aussi assujetti à des réglementations juridiques pour pouvoir être tout à fait légal sur un territoire donné. Quels que soient les modèles et services de financement fournis par les plateformes de financement participatif, ces dernières doivent se conformer aux réglementations et obligations correspondant aux activités exercées.

Le cadre juridique légal

L’ordonnance n° 2014-559 du 30 mai 2014 relative au financement participatif a été mise en place de sorte à abolir les barrières qui empêchent le financement participatif d’évoluer correctement. Cette loi définit un nouveau cadre réglementaire en offrant une sécurité juridique des transactions et une protection aux investisseurs. Par conséquent, cette ordonnance précise l’existence :

  • D’un statut des intermédiaires de financement participatif pour les établissements de prêt
  • D’un autre statut de consultants en financement participatif pour les établissements de placement en fonds propres

Le décret n° 2016-1272 du 29 septembre 2016 a également mis en place un système de financement participatif spécifique destiné aux projets de production d’énergies renouvelables.

Les bons de caisse et le registre public

Avec l’ordonnance n° 2016-520 du 28 avril 2016 et le décret n° 2016-1453 du 28 octobre 2016, les régimes juridiques des bons de caisse ont été modifiés. Cette modification est appliquée plus particulièrement lorsqu’il est question de création d’une nouvelle catégorie de bons de caisse utilisés sur les plateformes de financement participatif. C’est pourquoi, à partir du 1er octobre 2016, les minibons ont eu la possibilité d’être souscrits par des particuliers, des entreprises et aussi des acteurs institutionnels. L’écoulement de ces bons de caisse peut atteindre un montant fixé à 2,5 millions d’euros sur 12 mois selon le conseil des ministres le 27 avril 2016.

Le mode de fonctionnement du financement participatif

Le financement participatif est organisé par l’intermédiaire des plateformes sur Internet. Cela mettra en relation les contributeurs et les chefs de projet. Le déroulement des opérations de financement se fera comme suit :

  • Le responsable du projet ouvre un compte sur la plateforme et détaille brièvement tous les points importants de son projet, le mode de financement qu’il souhaite (don, prêt, récompense, investissement) et la somme requise
  • Le contributeur ouvre un compte sur la plateforme puis sélectionne la somme qu’il veut attribuer au projet de son choix.

Où se procurer les financements nécessaires ?

Ces dernières années, les plateformes de financement participatif ont continué à se développer. Vous pouvez donc distinguer donc des plateformes :

  • Généralisées qui s’impliquent énormément dans le financement des divers projets tant professionnels que personnels
  • Spécialisées plus particulièrement dans les investissements liés à des activités uniques comme la production par exemple
  • Liées aux prêts comme les établissements bancaires et de microcrédits
  • D’investissement par le biais de participation comme SparkUp.

Si vous êtes un microentrepreneur et que vous avez besoin de fonds, pensez alors au financement participatif. C’est une nouvelle plateforme très intéressante pour réaliser vos projets et faire participer de nombreux investisseurs.

Les intervenants dans le crowdfunding

Dans ce système très développé, on peut retrouver : les acteurs majeurs ou principaux, et les acteurs subsidiaires ou secondaires.

Les acteurs majeurs du crowdfunding

Le sociofinancement met en relation 03 acteurs majeurs : le porteur de projet qui demande des fonds d’investissement, les investisseurs qui sont en possession de financement, et les plateformes qui servent d’intermédiaire entre le porteur et les financeurs.

Les acteurs subsidiaires

On peut également citer comme acteurs au financement participatif :

  • Les banquiers et les compagnies d’assurances qui sont parfois des concurrents directs de cette plateforme sur le marché financier des entreprises
  • Les comptables et les avocats
  • Les pouvoirs publics et législateurs qui fournissent des conseils sur les projets d’entreprise.
  • Les autorités de régulation, notamment l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) et l’AMF (Autorité des marchés financiers).

Les différents types de sociofinancement

Les porteurs de projets qui souhaitent lever des fonds pour des projets personnels ou professionnels peuvent être des entreprises, des associations, des particuliers ou autres.

Le financement participatif prend différentes formes, selon le porteur de projet et ses besoins.

Les dons avec ou sans récompenses

La plateforme de financement participative perçoit des dons allant directement sur un compte spécifique. Cela permet de commencer la conception du projet en question. Il est aussi à noter que ce sont les titulaires du compte qui y ont accès en premier. C’est une activité qui se base sur la fourniture de services de paiement. Elle ne peut être effectuée que par des prestataires de services agréés. Si c’est la plateforme elle-même qui fournit ce type de services de paiement, il est donc nécessaire qu’elle obtienne une agrégation en tant qu’établissement de paiement. Cette approbation doit être délivrée par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution ou ACPR. C’est une agence administrative indépendante soutenue par la Banque de France, chargée de l’agrément et de la supervision des banques et des établissements d’assurance.

Les prêts

En matière de prêt, il existe des règles différentes, car le mode d’émission de ces prêts a pu être effectué à titre gratuit ou non. Le monopole des banques françaises au sujet des prêts rémunérés requiert donc l’obtention d’une licence bancaire ou encore l’émission des prêts auprès des banques. Le consentement des plateformes de financement participatif à accorder des prêts rémunérés exige au préalable l’aval de l’ACPR. Le capital social minimum s’élève à un montant compris entre 1 million et 5,5 millions d’euros. Cette plateforme peut aussi jouer le rôle d’intermédiaire, ce qui signifie que les prêts rémunérés consentis ne proviennent pas d’elles-mêmes, mais d’un établissement de crédit qui est en partenariat avec elle. Dans ce cas-là, il ne sera pas agréé en tant qu’établissement de crédit, mais intermédiaire pour les services bancaires et de paiement.

Les investissements en fonds propres

Les lois et réglementations qui s’appliquent à ces plateformes varient en fonction des activités dans lesquelles elles sont engagées :

  • Les prestations de services d’investissement : une plateforme étant en quête de plusieurs souscripteurs pour le compte des porteurs de projets. Elle obtient les commandes des internautes en leur offrant des services d’investissement liés aux instruments financiers. Lorsque ces services sont fournis régulièrement, la plateforme doit être agréée en tant que prestataire de services d’investissement (PSI) ou en tant qu’agent de liaison.
  • Le statut de conseiller en investissements financiers ou CIF : quand ces plateformes de financement participatif émettent des avis sur des projets de création d’entreprises ou d’autres projets, elles doivent agir en tant que conseillers en investissements financiers. Leurs inscriptions et enregistrements auprès de l’ORIAS ou Organisme d’Enregistrement des Intermédiaires d’Assurance sont nécessaires.

De ce fait, la plateforme doit mettre en œuvre des règles de protection pour les investisseurs, plus particulièrement par le biais des tests d’applicabilité. Ce qui obligera les prestataires de services d’investissement à recommander des investissements d’une part. Et d’une autre part de s’assurer que ces derniers répondent réellement aux besoins, aux objectifs, aux connaissances ou à l’expérience de la situation financière du client.

  • Les transactions d’offre de titres financiers : consiste précisément à collecter des fonds auprès du public. Ce genre d’opération est assujetti au concept d’offre de titre financier. Grâce à de nombreux affichages et prospectus, cette méthode est de plus en plus répandue. Afin de sécuriser les investissements, elle a pris la forme de placement privé.

Les divers secteurs d’activité du crowdfunding

De plus en plus d’industries expérimentent ce nouveau programme basé sur le crowdfunding. Il existe même des sites spécialisés dans plusieurs domaines d’activité.

Le développement local

Les entreprises indépendantes comme les bars, les restaurants, les associations… ont de plus en plus de mal à gérer les diverses franchises et la hausse des loyers. Certaines banques hésitent même à y faire face. En janvier 2013, le projet Bulb in Towna mis en place une politique qui aura un impact positif sur l’économie et/ou le social de la région concernée. Pour cela, faites appel aux agriculteurs, aux porteurs de projets d’énergies renouvelables pour une levée de fonds. Cette initiative a permis d’échanger et de construire des communautés, des institutions, des commerces ou encore des associations. Il en est de même pour pulss34, un projet qui pousse les acteurs du développement local à réveiller les populations présente sur le territoire. En 2019, la société américaine MEnvesti a mis en place une plateforme de financement participatif qui vise à soutenir des projets de développement en Haïti tout en mobilisant des donateurs de la diaspora haïtienne.

Le développement écologique

Le financement participatif et le développement durable ont la même valeur en matière de traçabilité et de proximité. En France, la stratégie nationale de transition de l’écosystème vers le développement durable précise que : « Le crowdfunding peut en effet devenir le levier de la transition écologique. Le développement découlera de la combinaison des nombreux moyens utilisés dans le financement et de l’acquisition des investissements du citoyen. L’objectif est d’accompagner l’émergence de ce nouveau modèle d’investissement et de faciliter l’accès à ces plateformes tout en assurant la sécurité de l’investissement citoyen. Ce qui pourra favoriser dans une certaine mesure la transformation écologique. »

Le cinéma et le divertissement

Le cinéma dispose désormais de ses propres sites de production communautaires comme Touscoprod, YourMajorStudio, Movies Angels, et Mydorcel.com.

Indiegogo (site web de financement participatif) offre des coproductions dans le domaine du cinéma. En 2012, le documentaire innocente fut le premier film à financement participatif à remporter un Oscar. En 2013, avec le succès de la campagne Noob d’Olydri Studio, la France a établi un record pour ce type de financement participatif, en obtenant un demi-million d’euros au moins. Le projet de film s’est étendu à une trilogie. Au Japon, les activités de financement participatif ont commencé à apparaître en 2014 comme un moyen de lever des fonds pour des films indépendants.

Qu’en est-il du sociofinancement dans le secteur de l’immobilier ?

En Europe et dans le monde, des plateformes se développent pour le financement participatif des bâtiments ou dans le domaine des rénovations dans le but d’augmenter les loyers de l’immobilier et de partager les revenus locatifs.

Le financement participatif immobilier

Ces investissements sont réalisés par la souscription de titres financiers (actions ou obligations émises par des sociétés par actions). La plateforme de crowdfunding immobilier doit être enregistrée en tant que conseiller en investissement participatif ou CIP auprès de l’ORIAS. Ce statut de CIP est non seulement régi par l’Autorité des marchés (AMF) du secteur financier, mais doit être également approuvé. Le financement participatif immobilier est soumis au code monétaire et financier dans son article L. 547-1 et suivant.

Conseiller en investissements participatifs (AMF)

L’investissement collectif

Les investisseurs se rassemblent pour acquérir des appartements ou des entreprises. Ils les loueront ensuite et obtiendront des rendements et des gains en capital. Ils le font généralement à travers des sociétés civiles immobilières (SCI) ou des sociétés par actions simplifiées (SAS). Juridiquement parlant, cela signifie que la solidarité des investisseurs avec la dette de l’entreprise est directement proportionnelle à leur capital. L’investissement collectif est donc une sorte de négociation avec les régulateurs pour surveiller les activités et protéger les investisseurs.

Les intérêts de ce financement

Quel est l’intérêt pour le porteur de projet ?

Pour le chef du projet, le financement participatif présente plusieurs avantages. Il vous permet de solliciter d’autres dons pour récolter des fonds pour votre projet. Cela ne peut remplacer la contribution des créateurs ou des jeunes entrepreneurs, cependant, le nombre d’investisseurs que vous visez s’élargit. Vous pouvez donc obtenir facilement les fonds nécessaires à la réalisation du projet. En plus, ces plateformes vous aident à trouver des investisseurs, prêts à apporter une contribution assez conséquente.

L’hôte doit présenter son projet sur la plateforme de financement participatif. Le public sera ensuite invité à participer au projet. Pour le chef d’entreprise, cette activité est loin d’être nouvelle, car il est déjà accoutumé à exposer ce type de projets devant des organisations ou des partenaires financiers. Par contre, pour le chef de projet, le discours doit s’adapter à un public plus large. De ce fait, son élocution doit donner envie aux investisseurs de soutenir la réussite de son projet. Avec le crowdfunding comme outil de financement, vous verrez que votre projet se concrétisera très vite. Vous constaterez par vous-mêmes l’intérêt suscité par les investisseurs par rapport à votre projet.

L’intérêt pour les investisseurs

D’un premier point de vue, le financement participatif offre la possibilité de rendre l’argent du financeur plus pertinent autour des intérêts généraux. Les bailleurs de fonds y ont trouvé une relation étroite, à la fois géographique (projets financés sur le territoire où ils vivent) et valorisante. Le crowdfunding permet un investissement ciblé. C’est ce qui le permet d’être accessible à tout le monde. De plus, les investisseurs se mettent en relation directe avec les porteurs de projet. En cas d’échec du projet, l’investisseur peut récupérer son financement : concept du tout ou rien mis en valeur. Pour les investisseurs, financer un projet signifie obtenir un retour sur investissement dans les mois ou années à venir. Vos collaborateurs espèrent donc obtenir une plus-value et réaliser des dividendes.

D’un second point de vue, la crédibilité de votre projet est la raison pour laquelle un investisseur souhaiterait le financer. L’expertise apportée par les investisseurs fera en sorte que le projet se développe correctement et attire d’autres partenaires plus importants. Lorsqu’il s’agit d’un projet de création d’entreprises, l’investisseur peut en contrepartie de son fonds d’investissement, réclamer une part d’action. Dans ce cas, il deviendra un associé à part entière quand la société sera légalement constituée.

Comment bien mener une campagne crowdfunding ?

Avant de vous initier dans une campagne de financement participatif, vous devez comprendre les moteurs de ce type de financement, mais aussi la meilleure façon d’utiliser le financement à votre avantage et au bénéfice de tous. Les activités de financement participatif sont divisées en trois étapes :

Avant le début de votre campagne

Vous avez le devoir de :

  • Vous demander si votre projet a bien été étudié dans les moindres détails
  • Démontrer que vous maîtrisez votre projet du bout des doigts
  • Vous familiariser avec les outils de communication en ligne
  • Vous constituer un réseau personnel (famille, amis, connaissances…)
  • Connaître le budget à investir dans votre campagne

Vous devez aussi vous demander :

  • De quel financement avez-vous besoin ?
  • Si vous avez un modèle ou une vidéo explicative à présenter
  • Si vous avez une bonne capacité à captiver votre auditoire
  • Quelles seront les contreparties que vous offrirez et quels en seront les frais ?

Durant votre campagne

Il est essentiel de comprendre tout d’abord, quelles sont les règles de fonctionnement de la plateforme de financement participatif choisie pour ensuite avoir la capacité de définir précisément l’objectif.

Pour commencer, vous devez d’abord solliciter des proches et leur demander de partager des informations sur leur participation à votre campagne via les réseaux sociaux. Ensuite, passez à la mise en place de votre plan de communication : diffuser des informations et des actualités, et mobiliser des personnes influentes pour faire sensation.

Veuillez noter qu’Internet n’est pas une panacée. De plus, il n’y a pas de substitut au contact physique et aux diverses motivations autour d’un événement. Le succès des activités de financement participatif dépend principalement de vos compétences en communication. Ne sous-estimez pas cette étape essentielle.

À la fin de votre campagne

Que cette activité réussisse ou non, vous devez tirer les leçons des actions que vous avez entreprises et des commentaires que vous obtenez. Vous devez également informer les bailleurs de fonds des résultats du projet, et ne pas oublier de transmettre les récompenses promises et éventuellement de prendre contact avec eux.

Comment choisir la plateforme de financement participatif ?

Les envies et les besoins d’une communauté peuvent se diversifier au fil du temps. Par conséquent, il est nécessaire de laisser passer un certain temps pour déterminer la plateforme avec les projets les plus réussis dans le même domaine. Afin de mener à bien une campagne de financement participatif, il faut en effet déterminer un événement rassemblant le plus grand nombre de personnes intéressées par le projet. Pour cela, il est nécessaire de comprendre certains points comme :

  • Dans les différents domaines proposés, quels sont les taux de réussite des projets ?
  • Est-ce que la communauté et le projet en question offrent une excellente crédibilité ?
  • La plateforme de financement est-elle accessible à l’échelon international pour permettre un investissement étranger ?
  • La conception du site et du projet peut-elle coïncider ?

Les défis du financement participatif

En 2014, les internautes français ont investi dans divers projets en offrant des dons, des financements et des prêts. Comme cette plateforme offre un dynamisme très accru, la possibilité de mettre en relation l’offre et la demande est d’autant plus simplifiée. Elle fait également face à des défis que les porteurs de projet doivent en effet surmonter.

Le défi au niveau économique

Le financement participatif permet également d’organiser le processus de prêt traditionnel. Ainsi, des paradoxes sont apparus à plusieurs reprises dans la vie de l’économie nationale, mais on peut encore constater des plaintes venant des chefs d’entreprise français concernant l’obtention de financement. C’est la raison de la mise en place de certains établissements de crédit qui soutiennent les PME (petites et moyennes entreprises). Selon des statistiques reçues : 43 % des chefs d’entreprise de PME ont des difficultés de trésorerie et de financement. Par contre, 33 % diminuent intentionnellement leurs demandes de financement envers les établissements bancaires et 69 % estiment que les dispositions liées aux investissements se sont endurcies. Même si les taux d’intérêt réclamés par les établissements bancaires diminuent, on peut tout de même constater que peu de porteurs de projets en bénéficient.

Le défi au niveau de la réglementation

Le financement participatif est avant tout une refonte du processus de financement ou d’allocation de crédit, qui dépend du point de vue choisi. Il coordonne la répartition du travail et des ressources. Ce qui mène à l’organisation de la rencontre entre l’offre et la demande de monnaie, qui est contraire à certaines hypothèses de base du système financier du bilan comme :

  • Les épargnes recueillies sous forme de dépôts non payés (bénéficiant d’une garantie) qui sont par la suite changées en crédits
  • L’obtention de crédit doit se conformer avec une prise de sûreté réelle
  • Le risque pris définit plus particulièrement le prix du crédit
  • Une répartition sur un réseau basé sur des succursales physiques et des procédés manuels

Notez bien que le la collecte de fonds doit être effectuée quelque temps avant la date d’ouverture de votre projet, afin de maintenir votre groupe en mouvement. Le projet à réaliser que vous allez présenter aux participants doit être faisable dans une courte durée, afin d’obtenir facilement plus de succès.

Quelques types de plateformes de financement participatif

Le crowdfunding est l’une des solutions les plus idéales proposées pour les entrepreneurs. Cette solution a pour but de lever des fonds pour la première fois et de démarrer les projets. C’est aussi un bon moyen pour eux de tester leurs idées. Cependant, créer un événement peut s’avérer être un véritable défi. C’est pourquoi nous vous proposons quelques plateformes :

Cowfunding

Crowdfunding France | Financement Projet | CowFunding.Fr

Le site généraliste français de financement participatif qui permet aux porteurs de projets de rester en contact avec les bailleurs de fonds. La plateforme adopte le principe basé sur la création, le partage et le financement. Elle stipule aussi que le soutien n’est pas forcément financier, mais peut être un simple partage sur son réseau social.

Kisskissbankbank

Le kit com KissKissBankBank - La boite à outils du crowdfunding

Plus axée sur l’innovation, la créativité et l’entrepreneuriat au niveau international. Cette plateforme a jusqu’à présent réalisé 52 844 projets et collecté 104 749 215 euros.

Tudigo

Tudigo - Financement participatif de l'entrepreneuriat français

La plateforme est spécialisée dans le financement participatif local, plus particulièrement dans l’espoir de permettre aux habitants d’une région de participer au développement de leur économie.

Babyloan

Babyloan | LinkedIn

Le premier site en Europe à fournir une unité de microfinance. L’utilisateur définit le montant du prêt et obtient le remboursement tous les mois après que le projet a obtenu tous les fonds.

Homunity

Crowdfunding immobilier, plateforme d'investissement avec Homunity

Homunity est une plateforme d’investissement immobilier, de crowdfunding ou de crowdlending, cela dépend de la façon dont on voit les choses. En tant que particulier les frais sont limités et la performance peut être intéressante.

Depuis le 23 janvier 2019, Homunity est une filiale de Tikehau Capital, leader en France sur le marché de la dette privée et du prêt aux entreprises.

InvestBook

Investbook | LinkedIn

La première plateforme d’investissement participatif par l’intermédiaire de la souscription d’obligations. Cette solution a été approuvée par l’Autorité des marchés financiers, avec un investissement de 1 000 euros par projet et par personne. Le taux de rendement annuel est compris entre 6 % et 10 %, ce qui permet d’atteindre une rentabilité élevée.

Look and Fin

Look&Fin Prêter à des PME | Les caractéristiques ici

Une plateforme de financement participatif belge, qui permet aux particuliers d’investir leur épargne en finançant des projets pour des PME en croissance. Le taux d’intérêt moyen enregistré en 2015 était de 8,75 %, mais il a pu s’accroître ces dernières années.

MicroWorld

Le microcrédit solidaire efficace au service des micro-entrepreneurs |  ENGIE by MicroWorld

Une plateforme de microfinance unie. Elle se spécialise dans l’éradication de la pauvreté et au développement économique local. Il existe déjà plus de 3 000 projets soutenus par 9 pays. Particuliers, professionnels et fondations peuvent soutenir des projets à travers le monde à partir d’un minimum de 20 euros.

Sowefund

Sowefund - Investir dans l'innovation, défiscaliser utile

Sowefund propose d’investir dans une solution d’investissement pour promouvoir l’entreprise de demain. C’est également la seule plateforme pour investir dans des Business Angels.